Recherche d'articles

Toute l'actualité de la santé sur MEDICALGERIE:

Attendre un peu avant la prothèse du genou !

Le nombre des interventions pour pose de prothèse totale du genou a doublé aux Etats-Unis depuis 2000. Cela est la conséquence de l’extension des critères d’éligibilité et principalement de l’augmentation des poses de prothèse chez des sujets moins symptomatiques de la classe d’âge des 45-64 ans. Certains travaux ont toutefois montré qu’environ un tiers des patients qui ont bénéficié d’une prothèse totale de genou présenteront encore des douleurs après l’intervention, et que les bénéfices de la pose de prothèse sont supérieurs chez les patients dont l’état fonctionnel était le moins bon auparavant. Cela pourrait signifier que les patients opérés du fait de cette nouvelle tendance d’extension des indications, pourraient retirer moins de bénéfices de l’intervention.

C’est ce qui a conduit une équipe états-unienne à réaliser une analyse des bénéfices fonctionnels et sur la qualité de vie, obtenus de la pose de prothèse de genou et du rapport coût/efficacité, en fonction du niveau d’impotence fonctionnelle préexistante. Au total 4 498 patients à risque d’arthrose du genou, âgés de 45-79 ans ont été suivis pendant 9 ans.

Réserver les interventions aux patients les plus sévèrement atteints

Force est de constater que la pratique actuelle en ce qui concerne la pose de prothèse sur un plus large intervalle d’âge a un effet relativement peu important sur la qualité de vie, à l’échelle de toute la cohorte. Les changements intervenus sur les traitements médicamenteux et sur les scores de bien-être mental sont minimes et hétérogènes. L’amélioration la plus remarquable se trouve, comme attendu, chez les patients dont les scores étaient les plus bas avant l’intervention.

Finalement, d’un point de vue strictement économique et à l’échelle de l’ensemble de la cohorte, la stratégie la plus performante est bien celle de n’effectuer d’intervention de prothèse que pour les patients les plus sévèrement atteints, dont le score SF-12 évaluant les capacités physiques (SF-12 PCS) est nférieur à 35.

Dr Roseline Péluchon



RÉFÉRENCES
Ferket B.S. et coll. : Impact of total knee replacement practice: cost effectiveness analysis of data from the Osteoarthritis Initiative.
BMJ 2017;356:j1131