Recherche d'articles

Toute l'actualité de la santé sur MEDICALGERIE:

Trois nouveaux vaccins dans le calendrier national de vaccination dés avril prochain

01/06/2016

Le directeur de la prévention au ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Ismaïl Mesbah, a annoncé samedi que le calendrier national de vaccination comptera dès avril prochain trois nouveaux vaccins.
Le calendrier national de vaccination comptera dès avril prochain trois nouveaux vaccins, a affirmé M. Mesbah dans une déclaration à l'APS précisant qu'il s'agit des vaccins anti-rubéoleux, anti-ourlien (oreillons) et anti-pneumococcique.
L'introduction de ces nouveaux vaccins qui coïncide avec la semaine mondiale de vaccination, intervient dans le cadre des mesures prises par les autorités publiques pour l'actualisation du programme élargi de vaccination
conformément aux exigences de l'ère, aux données  épidémiologiques du pays et aux recommandations de l'OMS, selon le même responsable,         Il a indiqué qu'avant le lancement de l'opération, le ministère avait examiné avec le comité d'experts de la vaccination des meilleurs moyens pour la mise en oeuvre du nouveau calendrier vaccinal pour laquelle des équipes médicales et paramédicales ont été installées au niveau de tous les établissements hospitaliers du pays.
Dans le cadre de ce calendrier et en vue de rationaliser l'utilisation de ces vaccins, une stratégie dédiée aux maladies ciblées a été adoptée et un système de contrôle de toutes les données biologiques sur les maladies ciblées mis en place pour l'introduction de ces vaccins sous forme de vaccins associés ou de nouvelles prises supplémentaires, a expliqué M. Mesbah.
Le président de l'association algérienne de pédiatrie, le Pr Abdelatif Bensnouci a quant à lui salué ces nouvelles mesures qu'il a qualifiées de "grand acquis" pour la santé publique. 
Le Pr Bensnouci également chef de service pédiatrie au CHU Hassani Issad de Beni Messous a qualifié le nouveau programme de vaccination pour enfants de "pas gigantesque" favorisant la réduction de la mortalité infantile due à certaines maladies contagieuses.
Il a salué à cette occasion les efforts déployés par l'Algérie en matière de couverture vaccinale qui ont "grandement" contribué a l'éradication de maladies contagieuses telles la diphtérie depuis 2007, la poliomyélite depuis 1997 et une large couverture de vaccination contre la rougeole atteignant 99%.
Tous ces efforts ont permis d'enregistrer des progrès dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dans la mesure où ils ont induit une réduction de la mortalité infantile qui est passée de 46,8 décès pour 1.000 naissances vivantes en 1990 à 24,8 décès pour 1.000 naissances vivantes en 2009 puis à 22 décès pour 1.000 naissances vivantes en 2014, a rappelé le directeur de la prévention au ministère de la Santé. 
M. Bensnouci a en enfin rappelé que grâce à la vaccination contre les maladies contagieuses et l'amélioration des conditions de vie, l'espérance de vie des Algériens est passée de 45 ans durant les premières années de l'indépendance  78 ans pour les femmes et 76 pour les hommes au cours des dernières années.