Recherche d'articles

Toute l'actualité de la santé sur MEDICALGERIE:

Traitement de l’hépatite C : Mise sur le marché d’un nouveau médicament fabriqué en Algérie

27/05/2016


Les laboratoires Beker, spécialisés dans la fabrication des génériques, ont annoncé, hier lors d’une conférence de presse, la mise sur le marché d’un médicament innovant dans le traitement de l’hépatite C.

Il s’agit du Sofosbuvir, connu sous le nom commercial Sofos 400. «C’est grâce à nos acquis, notre expérience et notre savoir-faire que nous réussissons à mettre sur le marché des produits aussi innovants», se félicitent les responsables du laboratoire.
Cette molécule, qui représente une avancée majeure dans la prise en charge de l’hépatite C, va renforcer significativement l’arsenal thérapeutique en Algérie. «Cette molécule a démontré sa supériorité d’action par une efficacité prouvée de 95% pour une durée de traitement relativement courte de 12 semaines. Le Sofosbuvir inverse ainsi les résultats des traitements actuels dont l’efficacité ne dépasse pas les 50% sur une période de 48 semaines, voire davantage. Sofos 400 est ainsi une révolution thérapeutique menant vers la guérison totale», ajoutent les responsables.
Et de préciser que Sofos, qui est le résultat d’une recherche laborieuse associée à un travail de développement intense initié par les laboratoires Beker, a été validé par des études de bioéquivalence in vivo et in vitro. «Dès que notre formule a été validée, nous avons exposé le projet aux autorités qui nous ont exprimé leur soutien et nous ont accompagnés dans l’enregistrement de ce médicament.
Cet exploit, qui est le premier génériqueur hors licence de l’originateur de la région à avoir développé et mis sur le marché cette molécule miracle pour le traitement de l’hépatite C avec bioéquivalence, n’aurait pas pu être possible sans l’implication et l’accompagnement des services du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière à travers la direction de la pharmacie ainsi que le Laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques (LNCPP)», a-t-on expliqué. Les laboratoires Beker précisent également que Sofos est le résultat de plusieurs formulations testées jusqu’à obtention de la formule optimum.
«Cette dernière a été analysée et validée par des études de bioéquivalence in vivo (sur des humains) et in vitro (en laboratoire). Toutes ces études ont été revues, re-analysées et validées par le Laboratoires national de contrôle qualité des produits pharmaceutiques (LNCPP), le garant souverain de la qualité médicamenteuse en Algérie», a-t-on expliqué. Quant au coût du traitement, les responsables du laboratoire signalent que le coût du traitement classique de la maladie de l’hépatite C, à savoir la bithérapie avec le PegInterferon (PEG) + Ribaverine (RBV) est de 2,5 millions de dinars pour une durée de traitement allant de 6 à 12 mois pour une efficacité de 55% et le coût du traitement en trithérapie Boceprevir + PEG + RBV est de 5 millions de dinars pour une durée allant de 6 à 44 mois pour une efficacité de 70%, alors que le traitement par Sofos est à 294,000 DZD (en trithérapie pour le génotype1 à 488,000DZD).
«Cela représente 3,4% du prix du princeps, 6% du traitement classique en trithérapie et 12% du traitement classique en bithérapie», précise-t-on en signalant que le traitement de l’infection virale à l’hépatite C par Sofos permet une réduction de la durée à 3 mois, une efficacité supérieure à 95% et une économie de coût .