Recherche d'articles

Toute l'actualité de la santé sur MEDICALGERIE:

La communauté médicale appelée à concrétiser les programmes de prévention et de santé de proximité

03/05/2016
GHARDAIA - Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a exhorté lundi à Ghardaïa la communauté médicale à concrétiser les programmes de prévention et la santé de proximité, dans le cadre de la nouvelle approche de la stratégie du secteur.
S’exprimant en marge des travaux d’une rencontre d’évaluation de la santé dans les wilayas du sud, le ministre a appelé à relever le défi pour amener la prise en charge de la santé dans les wilayas du sud à un niveau de performance prenant en compte les multiples spécificités de la région.
M. Boudiaf a instruit, dans ce sens, les cadres locaux de son secteur à élaborer une carte épidémiologique de chaque wilaya, afin de déceler les origines des pathologies de chaque région, de répertorier les disfonctionnements et d’œuvrer à éradiquer ces maladies par la concrétisation des programmes de prévention.
Des orientations ont été données aux responsables locaux de la santé à l’effet de déployer davantage d’efforts pour une meilleure prise en charge de la santé du citoyen, algérien notamment dans le sud, a-t-il souligné en rappelant que le Président de la République accorde une priorité au renforcement de la santé dans le Sud.
Le ministre de la santé a succinctement rappelé, dans son intervention, les acquis enregistrés dans le domaine du renforcement en personnels médicaux spécialisés et paramédicaux des structures de santé des wilayas du Sud, ainsi que les cycles de formation initiés pour consolider les connaissances et élever le niveau d’intervention des praticiens.
Dans ce sens, le premier responsable du secteur de la santé a mis en exergue la création dans les différents établissements hospitaliers des salles dédiées à la télémédecine ainsi que la connexion au réseau national reliant les structures sanitaires du Sud aux centres hospitalo-universitaires de référence du Nord.
Cet acquis sera consolidé par le lancement prochain du programme de télé-radiologie qui permettra aux hôpitaux en déficit de radiologues d’adresser leurs clichés au centre national spécialement dédié à l’imagerie médicale pour leur interprétation en temps réel, a-t-il annoncé.
"Si la télémédecine est sur la bonne voie, force est de constater que les gestionnaires oublient très souvent de s’acquitter de l’abonnement aux bases de données médicales et autres revues médicales de référence", a-t-il fait remarquer avant d’ordonner dans un délai de 3 mois pour finaliser l’abonnement avec l’agence nationale de documentation de la santé (ANDS).
En matière de prévention, le ministre a appelé les directeurs de santé des wilayas du Sud à s’impliquer dans la réussite de la stratégie gouvernementale intersectorielle de riposte aux menaces sanitaires potentielles et à poursuivre les opérations de luttes contre le paludisme et les zoonoses.
Appelant à généraliser les opérations de jumelage inter-établissements hospitaliers du Nord et du Sud du pays, dans différentes spécialités médicales, M. Boudiaf a estimé que le jumelage "commence à porter ses fruits" pour la prise en charge effective des malades et permet aux patients du sud d’accéder aux soins spécialisés.
Pas moins de 116 missions médico-chirurgicales se sont traduites par 19.295 consultations spécialisées dont 1.520 séances de chimiothérapie et 1394 interventions chirurgicales durant l’année 2015, a fait savoir M.Boudiaf.
Le ministre de la santé a également assuré que l’équité dans l’accès aux soins de qualité pour tous constitue l’axe fondamental de la politique nationale de santé, reconnu par la constitution, et un déterminant majeur du développement durable.
La rencontre nationale d’évaluation de la santé dans les wilayas du sud, qui a regroupé les responsables de douze wilayas ainsi que les responsables centraux du ministère de la santé, permettra de mettre en place une feuille de route permettant une amélioration qualitative et quantitative durable de l’offre de soins et de prise en charge des besoins de santé dans les wilayas du Sud, a-t-on indiqué.
Cette feuille de route devra approfondir les actions lancées par le ministère, à savoir la mise en place des circonscription sanitaire, le lancement des CHU de Bechar, Laghouat et Ouargla, le développement soutenu des compétences des personnels des structures sanitaires du sud, la mise en place de réseaux intégrés de prise en charge médicale spécialisée, tels que le jumelage et les équipes mobiles, a-t-on expliqué lors de cette rencontre de deux jours.