Recherche d'articles

Toute l'actualité de la santé sur MEDICALGERIE:

Télémédecine en Algérie : 5 CHU et 12 EPH interconnectés


Le réseau de télémédecine Algérie RT DZ a été officiellement lancé, hier, à partir de l’hôpital de Beni Messous.

Dans un premier temps, cinq CHU — Mustapha Pacha, Bab El Oued, Beni Messous, Constantine et Oran — et 12 établissements publics hospitaliers (EPH) des wilayas du Sud seront reliés à ce réseau, dont l’Agence national de documentation de la santé (ANDS) constitue le site central et la plateforme technique de pilotage. Ce réseau a été mis en place dans le cadre du Fonds d’appropriation des usages et du développement des technologies de l’information et de la communication (Faudtic), avec le soutien de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo.

L’hôpital de Beni Messous, à l’instar du CHU de Bab El Oued, est interconnecté au niveau interne. Deux services sont déjà câblés, à savoir les services d’immunologie et de radiologie. «D’autres services seront progressivement reliés à notre plateforme. Une salle est spécialement dédiée à ce réseau.

Des investissements importants en matière de transmission et de diffusion ont été dégagés cette année, pour justement lancer cette opération au niveau de notre hôpital. Une autre salle est en cours de préparation, en attendant l’acquisition des équipements d’ici juin prochain», nous a confié M. Chaouche, directeur général de l’hôpital de Beni Messous, qui se félicite du lancement de ce réseau national de télémédecine qui «rendra énormément service aux patients et aux médecins qui se trouvent dans des endroits enclavés. Certains médecins ont souvent besoin d’avis complémentaires de spécialistes pour le diagnostic, l’interprétation d'images et le traitement. C'est très important dans l’activité médicale», a-t-il ajouté.

Le réseau vise à rapprocher les citoyens des différents services médicaux en leur permettant l’accessibilité aux soins de santé via un transfert des données en temps réel, ont déclaré Abdelmalek Boudiaf (ministre de la Santé) et Mme Feraoun (ministre de la Poste et des TIC).
Ce réseau, ont expliqué les responsables du projet, est doté de plusieurs systèmes permettant l’auscultation à distance du patient et la visualisation de son dossier médical ainsi que l’organisation de séances de formation multisites. Il est également équipé d’un système de streaming pour l’archivage et la diffusion.

A l’issue de cette cérémonie de lancement, une convention-cadre portant sur l’inscription de deux nouveaux projets au Faudtic a été signée. Il s’agit de l’élaboration d’un réseau national de téléradiologie permettant de relier les établissements de santé dotés d’équipements de radiologie, mais dépourvus de spécialistes dans ce domaine, au centre de lecture pour analyse des données de l’examen par des spécialistes et aussi le développement et la mise en place d’un système d’information pour la gestion des pharmacies hospitalières qui sera l’assistant personnel du pharmacien dans toutes ses opérations et décisions.

Cela fait des années que les professionnels de la santé attendent de voir ce projet réalisé. Désormais, ils vont pouvoir communiquer plus facilement entre eux, qu’ils soient à Alger, à Béchar ou à Constantine,pourvu que des problèmes techniques ne surviennent pas.